EN FILIGRANE

Après une rencontre en début de saison 2010-11 lors de leurs résidences respectives en

Seine Saint-Denis (CRD et centre du Galion de Aulnay-sous-bois), ils ont souhaité

expérimenter ensemble une forme chorégraphique ouverte, entre virtuosité et intériorité,

dans un esprit ludique et tendre.

Musiques africaines, musiques occidentales inspirées par la danse, leurs sources

d’inspiration sont multiples. Le violoncelle parle, l’athlète entre dans la danse et se fait poète.

L’archet sculpte le corps du danseur et en révèle les résonnances intérieures; le danseur

initie des sons inattendus et incarne chacune des musiques qu’il fait surgir de la mémoire

collective.

Chacun part en quête de l’autre, de ses racines, de son âme, de son histoire. Moment

initiatique né de la magie d’une rencontre improbable à l’intérieur d’un espace scénique

devenu sacré.

Duo pour un danseur et une violoncelliste, Ibrahima Sissoko et Ophélie Gaillard

Durée : 10 minutes / 25 minutes / 45 minutes

Mise en scène / Chorégraphie : Ibrahima Sissoko

Adaptateur : Ophélie Gaillard

Auteurs : Ophélie Gaillard et Ibrahima Sissoko

Interprètes : Ophélie Gaillard, Ibrahima Sissoko

Coproductions :

Conservatoire de musique et de danse à rayonnement départemental d’Aulnay-sous-Bois.

Centre de Danse du Galion d’Aulnay-sous-Bois. Avec le soutien du Département de la

Seine-Saint-Denis